Présentation

  • : Blog de l'hôtel Niaouly à Antananarivo Madagascar
  • Blog de l'hôtel Niaouly à Antananarivo Madagascar
  • : Le blog de l'hôtel Niaouly vous permet d'accéder à de nombreux renseignements sur Madagascar afin de préparer au mieux votre voyage : conseils, bons plans hôtel, sites à découvrir, ...
  • Contact

Sommaire du Blog

Informations sur l'hôtel Niaouly

Chauffeur / Guide pour Madagascar

Backpacker à Madagascar

14 décembre 2011 3 14 /12 /décembre /2011 09:01

Nous tenons à vous informer de la recrudescence de pickpocket à Madagascar, principalement à :

 

pickpockets-Madagascar.jpgAntananarivo : Place de l'indépendance, vers la gare de Soarano. Il s'agit d'équipe de 4/5 jeunes adolescents d'une dextérité à faire pâlir Arsène Lupin!

 

Manakara : A la gare routière et à la gare ferrovière. Soyez très vigileant notamment avec les chauffeurs de pousse-pousse

Repost 0
Published by Laurent & toute l'équipe du Niaouly - dans Conseils de voyage
commenter cet article
1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 13:29

Vous souhaitez vous installer à Madagascar?

Vous vous posez un certain nombre de questions .... mais les réponses restent évasives, incomplètes, ...

 

Rejoignez la communauté des expatriés de madagascar.

 

logo expat blogGrâce à Expat blog, vous aurez la possibilité de poser des questions en direct à d'autres personnes ayant déjà franchi le pas!

Vous trouverez également un certain nombre de réponses à travers les blogs de ces expatriés, mais également de nombreux conseils via les professionnels figurant dans ce blog!

 

Nouveautés :

Expat blog c'est ausssi :

 

 

 

Repost 0
Published by Laurent & toute l'équipe du Niaouly - dans Conseils de voyage
commenter cet article
20 août 2011 6 20 /08 /août /2011 20:27

L'hôtel Niaouly est engagé, au côté du réseau ECPAT, tout comme de nombreux autres hôtels dans la lutte contre toute exploitation des enfants, et notamment la pédophilie.

Tolérance 0 ! ..


tourisme sexuelToute personne résidant ou se rendant à Madagascar doit être consciente de la mise en application effective du texte de loi 2007-038 du 14/01/2008 qui stipule, entre autres, que

" Le tourisme sexuel désigne le fait pour un national ou un étranger de voyager pour quelque motif que ce soit et d’avoir des relations sexuelles contre rémunération financière ou avantages avec des enfants ou des prostituées cherchant eux-mêmes des relations sexuelles pour en obtenir un avantage quelconque » et qu’il est punissable de 5 à 10 ans d’emprisonnement et/ou d’une amende de 4.000.000 Ar (1.600€) à 20.000.000 Ar (8.000€)."

Des inculpations ont déjà été prononcées à Nosy Be, Antananarivo, et de nombreuses autres villes de Madagascar, en se basant sur ce texte de loi.

Pour en savoir plus : Ambassade de France à Madagascar

 

ECPAT.png

Témoigner et lutter contre la prostitution enfantine : ECPAT

  • Contactez un Agent de Sécurité Intérieure (ASI) ou un Officier De Liaison(ODL) à l’ambassade de France ou au consulat dans le pays où vous voyagez ou résidez. Ces fonctionnaires sont des représentants du Ministère de l’Intérieur français et peuvent vous aidez.
  • Ecrivez à madagascar@ecpat-france.org

 

 

Tourisme sexuel à Madagascar

 

Le tourisme est un instrument puissant qui permet de valoriser un pays, de lutter contre la pauvreté et ainsi améliorer les conditions économiques et sociales des communautés locales et, en conséquence, la vie des enfants.

 

Le tourisme peut également avoir un impact négatif.

Par exemple, si un pays peut bénéficier d’une augmentation du nombre de touristes et donc améliorer la situation économique des enfants, il peut aussi exposer ces mêmes enfants à l’exploitation par le travail ou, pire, faciliter l’arrivée de certains touristes qui cherchent à abuser sexuellement de ces derniers.

 

La pratique d’un tourisme responsable est simple, peu couteuse et potentiellement bénéfique pour les enfants, pour les touristes et pour l’industrie du tourisme.

 

Comme l’Hôtel Niaouly et ECPAT France, engagez-vous dans la lutte contre l’exploitation sexuelle des enfants car ensemble, nous pouvons redorer le blason de Madagascar !

Tourisme sexuel à Madagascar

      ------------------------------------------------------

 

Rapport 2012 :

Source NewsMada - Rojo Nantenaina - 9/02/2012

 

50% des prostituées sont mineures

 

Durant la présentation des résultats de l'étude sur la prostitution des mineures hier au Motel Anosy, le Groupe développement Madagascar a démontré que plus de 50% des prostituées de la ville d'Antananarivo sont des jeunes filles âgées de moins de 18 ans. Il y a une loi qui dicte les sanctions pénales liées à l'exploitation sexuelle des mineures mais cela n'empêche pas le phénomène de prendre de l'ampleur durant ces quelques dernières années. 56% d'entre elles résident dans les zones défavorisées, les bas-quartiers de la ville d'Antananarivo et débutent à l'âge de 12 ans.


Actuellement, l'offre dépasse largement la demande à cause de divers facteurs socio-économiques que les jeunes filles traversent quotidiennement. Les jeunes filles malgaches sont plus vulnérables face à cette situation car suite aux difficultés économiques, le faible niveau d'éducation ainsi que les violences morales et physiques portées sur elles, les filles décident de se lancer dans l'exercice du plus vieux métier du monde. Les jeunes pratiquantes sont les plus souvent tentées sous l'influence de leurs pairs et des travailleuses de sexe (TDS) elles-mêmes. Selon les données collectées par ce groupe, plus de 50% des TDS sont des mineures et 56% viennent des familles défavorisées résidant aux alentours d'Antananarivo.

Les données présentées par le Groupe développement Madagascar ne concernent que la ville d'Antananarivo mais ce phénomène, favorisé par le tourisme sexuel, est très présent dans les régions côtières de la Grande île. En effet, les chargés de programme au sein de l'ONG effectueront des études plus poussées sur l'ampleur de cette situation dans les villes à vocation touristique comme Nosy-Be et Mahajanga.

Les belles de nuit sont souvent amochées

La lutte contre le travail des enfants et les violences sur les femmes et les enfants est souvent mise en exergue dans les projets de nombreux organismes sociaux. Or le domaine de la prostitution regroupe les deux faits à la fois. La violence est à la fois cause et conséquence de l'exercice de ce métier. L'agressivité des clients engendre des dommages corporels et psychologiques chez les victimes. Les blessures qui leurs sont infligées engendrent une auto-marginalisation des mineures. 35% des prostituées ont été déjà victimes d'agressions commises par leurs clients dont 24,5% des violences morales, 18% des agressions physiques et sexuelles, 15% victimes de violences verbales et psychologiques et 4,4% des violences liées à l'alcoolisme. Notons que plus de 90% des clients sont en état d'ivresse. En ce qui concerne les violences sexuelles, beaucoup de ces prostituées ont été déjà victimes de viol collectif. Les études de cet ONG ont montré que 35% des prostituées ne sont pas à l'abri des violences intrafamiliales et encore moins à l'abri des violences de certains clients même s'il y a des lois qui régissent la protection des femmes et des enfants. D'après les données présentées par Honoré Rafalimaro, knowledge manager du Groupe développement Madagascar, 47% des jeunes TDS exercent le métier à cause de problèmes financiers et 16% s'y sont lancées sous l'influence de leurs pairs. 67% des hommes qui fréquentent les jeunes mineures sont des clients habituels, et seuls 31% des clients restent des clients fixes pour les plus âgées. L'étude de la clientèle a montré que 65% des clients affirment les mineures quand ils doutent de leur âge.

 

Repost 0
Published by Laurent & toute l'équipe du Niaouly - dans Conseils de voyage
commenter cet article