Présentation

  • : Blog de l'hôtel Niaouly à Antananarivo
  • : Le blog de l'hôtel Niaouly est un recueil de nombreux renseignements sur Madagascar afin de préparer au mieux votre voyage : conseils, bons plans hôtel, ...
  • Contact

Sommaire du Blog

Informations sur l'hôtel Niaouly

Chauffeur / Guide pour Madagascar

Backpacker à Madagascar

7 novembre 2017 2 07 /11 /novembre /2017 08:44

Nous y sommes allés en 2010 avec ma famille.

Nous avons été plus qu'emballés par les bungalows, la piscine, les terrasses et les jardins.

Hôtel "La Casa en Falafy" - "Chez Bruno" - Ramena / Diego Suarez
Hôtel "La Casa en Falafy" - "Chez Bruno" - Ramena / Diego Suarez
Hôtel "La Casa en Falafy" - "Chez Bruno" - Ramena / Diego Suarez
Hôtel "La Casa en Falafy" - "Chez Bruno" - Ramena / Diego Suarez
Hôtel "La Casa en Falafy" - "Chez Bruno" - Ramena / Diego Suarez
Hôtel "La Casa en Falafy" - "Chez Bruno" - Ramena / Diego Suarez

Situé de part et d'autre d'un petit chemin descendant à la plage de Ramena, l'hôtel "La casa en falafy" a l'avantage d'être à moins de 150m de la plage, tout en évitant le brouhaha du village de pêcheurs de Ramena au lever du jour.

L'hôtel surplombe la baie de Diégo Suarez (Antsiranana).

Les bungalows de la casa en Falafy sont superbes. Les salles de bains sont immenses et la douche quant à elle est surdimensionnée!

L'hôtel comporte 2 restaurants, dont un couvert.

Bruno et son équipe vous aideront à préparer vos excusions sur Ramena, et notamment "La mer d"Emeraude" et "Les 3 baies".

Vous pourrez également visiter l'ancienne base militaire de Diego, avec ses canons protégeant l'entrée de la baie, et sa plage interminable et déserte.

Bruno et son équipe vous aideront à préparer vos excusions sur Ramena, et notamment "La mer d"Emeraude" et "Les 3 baies".

Vous pourrez également visiter l'ancienne base militaire de Diego, avec ses canons protégeant l'entrée de la baie, et sa plage interminable et déserte.

Hôtel "La Casa en Falafy" - "Chez Bruno" - Ramena / Diego Suarez
Hôtel "La Casa en Falafy" - "Chez Bruno" - Ramena / Diego Suarez
Hôtel "La Casa en Falafy" - "Chez Bruno" - Ramena / Diego Suarez
Hôtel "La Casa en Falafy" - "Chez Bruno" - Ramena / Diego Suarez
Hôtel "La Casa en Falafy" - "Chez Bruno" - Ramena / Diego Suarez
Hôtel "La Casa en Falafy" - "Chez Bruno" - Ramena / Diego Suarez
Hôtel "La Casa en Falafy" - "Chez Bruno" - Ramena / Diego Suarez
Hôtel "La Casa en Falafy" - "Chez Bruno" - Ramena / Diego Suarez
Hôtel "La Casa en Falafy" - "Chez Bruno" - Ramena / Diego Suarez
Hôtel "La Casa en Falafy" - "Chez Bruno" - Ramena / Diego Suarez

Contact :

La CASE EN FALAFY " Chez BRUNO "
E-mail : contact@case-en-falafy.com
Tel : 032 02 674 33 - 020 82 907 54
Plage de Ramena, Diego Suarez, Madagascar

Site internet : La casa en falafy

Partager cet article

Repost0
Published by Laurent & toute l'équipe du Niaouly - dans Bons plans hôtel
1 novembre 2017 3 01 /11 /novembre /2017 12:13

Kite-Alize logo gris

 

Ecole de kitesurf implantée baie de Sakalava et basée à Diego-Suarez, dans la région nord de Madagascar, Kite Alizé vous propose de découvrir le kitesurf ou de vous perfectionner dans un véritable petit coin de paradis.

Kitesurf à Madagascar - Kite Alize - Baie des Sakalava - Diego Suarez
Kitesurf à Madagascar - Kite Alize - Baie des Sakalava - Diego Suarez
Kitesurf à Madagascar - Kite Alize - Baie des Sakalava - Diego Suarez
Kitesurf à Madagascar - Kite Alize - Baie des Sakalava - Diego Suarez
Kitesurf à Madagascar - Kite Alize - Baie des Sakalava - Diego Suarez

Endroit unique qui vous charmera dès votre arrivée, vous trouverez sur place une immense plage de sable blanc, une fond sablonneux peu profond et une eau chaude protégée de la houle par une barrière de corail.

 

Avec un régime d'alizés particulièrement constant et régulier, la baie de Sakalava est le spot idéal pour débuter et prendre confiance.

 

En plus des différentes prestations de l'école encadrée par Jérôme (Moniteur IKO level 2), nous pouvons organiser entièrement votre séjour Kitesurf à Madagascar.

stage de kitesurfNous sommes la première école de kite de la région nord à proposer des formules de logements à Diego Suarez et au village de Ramena. De plus, nous mettons à disposition pour nos clients une navette (4x4) gratuite et quotidienne pour aller à Sakalava.

 
freestyle à SakalavaVous pouvez désormais bénéficier de l'excellent rapport qualité / prix des hôtels de Diego et de Ramena sans vous soucier des frais de transport pour aller sur le spot.
Avec notre sélection d'hôtels (à partir de 8€/nuit) et notre navette gratuite, nous sommes les seuls à vous proposer des Séjours Kite* à partir de 360€.
*inclus : Transfert aéroport de Diego A/R, Hôtel 6 nuits/7 jours, Location matériel 7 jours (aile+board+équipement complet)

3 spots dépaysants à Découvrir :

  • La Baie de Sakalava
la baie de SakalavaLe Varatraza (l'alizé) souffle de mi mars à fin novembre sans s'arrêter et le mois de décembre réserve souvent de belles surprises avec de très nombreuses journées de navigations. Avec environ neuf mois de vent dans l'année et un climat tropical particulièrement agréable, ce spot a tout pour des vacances de rêve.

D'une superficie d'environ 2 km² et protégée par une barrière de corail, la baie est un spot rassurant avec un vent orienté side-on qui vous ramènera toujours sur la plage. Vous pourrez progresser et prendre confiance en toute sérénité. Endroit parfait pour s'initier à la pratique du kitesurf, vous pourrez aussi vous entraîner au freestyle sur un plan d'eau flat et surfer des vagues de reef facilement accessibles.

  • La mer d'Emeraude

kitesurf en mer d'Žmeraud eSéparé de la baie de Diego-Suarez par la presqu'île de Babaomby, le lagon de la mer d'émeraude est une aire de jeu incroyable. 

D'une longueur de 12km et large de 3, la surface pour le freeride est immense. Vous pourrez visiter le lagon en down wind (descente au vent), passer à proximité des villages de pêcheurs et surfer aussi de très belles vagues de reef.

Le lagon de la mer d'Emeraude est plus adapté aux riders confirmés car les conditions de mise à l'eau sont plus difficiles qu'à Sakalava. Mais une fois sur le lagon, c'est une eau turquoise et translucide qui vous attends, des îles dispersées un peu partout, des raies, des tortues et la sensation de vivre quelque chose d'exceptionnel!
  • La Baie des Français

baie des FrançaisJuste à la sortie de Diego-Suarez, en allant à Sakalava, se trouve la baie des Français qui est un spot de freeride vierge, immense et encore très peu navigué. Le Pain de Sucre qui trône en son centre en fait un endroit tout à fait atypique.

C'est le point de départ idéal pour visiter la baie de Diego qui est la deuxième plus grande au monde après celle de Rio au Brésil. Vous pourrez rejoindre le village de Ramena, point de départ pour la mer d'Emeraude, en passant à proximité d'anciennes épaves de bateaux. 

 

iko-instructors-water

 

 

 

 

 

 

Vidéo de Kite Alizé :

 

 

 

 

 

 

N'oubliez pas de jetter un oeil sur le super Album photo de Kite Alizé figurant sur notre blog

 
Les nouveautés 2015

Matériel OZONE :

Kitesurf Madagascar - Kite Alizé Diégo Suarez 5Distributeur officiel de la marque OZONE à Madagascar, Kite Alizé vous propose toute la gamme Kite et Parapente de la marque ainsi que la personnalisation de vos ailes de kitesurf. Vous bénéficiez désormais d’un distributeur/revendeur de matériel ici à Madagascar à des tarifs très compétitifs !

Kitesurf Madagascar - Kite Alizé Diégo Suarez 6Communiquez d’une manière originale sur vos produits ou vos sociétés en personnalisant votre matériel de kitesurf ou de parapente avec votre logo !

 

 

 

 

Talky walky pour la saison 2014 :

 

Kitesurf Madagascar - Kite Alizé Diégo SuarezPour cette nouvelle saison de Kitesurf notre staff ainsi que nos stagiaires débutants  seront équipés d’une liaison radio pour vous permettre d’optimiser votre progression et d’améliorer encore plus la sécurité !

 

Kitesurf à Madagascar - Kite Alize - Baie des Sakalava - Diego Suarez
Kitesurf à Madagascar - Kite Alize - Baie des Sakalava - Diego Suarez
Kitesurf à Madagascar - Kite Alize - Baie des Sakalava - Diego Suarez
Kitesurf à Madagascar - Kite Alize - Baie des Sakalava - Diego Suarez
Kitesurf à Madagascar - Kite Alize - Baie des Sakalava - Diego Suarez
Kitesurf à Madagascar - Kite Alize - Baie des Sakalava - Diego Suarez
Kitesurf à Madagascar - Kite Alize - Baie des Sakalava - Diego Suarez
Kitesurf à Madagascar - Kite Alize - Baie des Sakalava - Diego Suarez
Kitesurf à Madagascar - Kite Alize - Baie des Sakalava - Diego Suarez

Les nouveautés 2015

Nous avons le plaisir de vous informer que notre centre de kitesurf ouvrira ces portes le lundi 16 mars 2015.

 

Pour cette nouvelle saison de kite dans la région de Diego Suarez quelques nouveautés viendront agrémenter votre séjour :

 

- Un tout nouveau centre de Kite d'une surface de 35m².

- Un nouveau restaurant "gargotte" sur pilotis.

- Des douches et toilette désormais à votre disposition pour plus de confort.

- Un nouveau véhicule de transport pour votre plus grand confort.

- Et enfin un tout nouveau spot de kitesurf inédit dans la région nord de Mada à découvrir.

Kitesurf à Madagascar - Kite Alize - Baie des Sakalava - Diego Suarez
Kitesurf à Madagascar - Kite Alize - Baie des Sakalava - Diego Suarez
Kitesurf à Madagascar - Kite Alize - Baie des Sakalava - Diego Suarez
Kitesurf à Madagascar - Kite Alize - Baie des Sakalava - Diego Suarez
Kitesurf à Madagascar - Kite Alize - Baie des Sakalava - Diego Suarez
Kitesurf à Madagascar - Kite Alize - Baie des Sakalava - Diego Suarez
Kitesurf à Madagascar - Kite Alize - Baie des Sakalava - Diego Suarez
Kitesurf à Madagascar - Kite Alize - Baie des Sakalava - Diego Suarez
Kitesurf à Madagascar - Kite Alize - Baie des Sakalava - Diego Suarez
Kitesurf à Madagascar - Kite Alize - Baie des Sakalava - Diego Suarez
Kitesurf à Madagascar - Kite Alize - Baie des Sakalava - Diego Suarez

Les nouveautés 2017

"Vous avez été nombreux à nous contacter en ce début de saison 2017 pour reprendre le kitesurf en même temps que la venue des premiers alizés dans le nord de Madagascar et à nous avoir complimenté sur nos nouvelles installations en baie de Sakalava !
Cela nous a fait très chaud au coeur de voir cette engouement et nous tenions à vous en remercier !
 
Comme promis, pour tous ceux qui n'ont pas encore eu la possibilité de revenir à Madagascar, voici quelques photos de nos nouvelles structures enfin terminées (centre de kitesurf et restaurant) en baie de Sakalava.
 
Enfin, nous travaillons en exclusivité avec le nouvel hôtel baie de Sakalava (KITEPARADISE) juste à côte de notre resto et club de kite. Nous assurons la prestation kitesurf de l'hôtel ainsi que la restauration.
Jérome
Kitesurf à Madagascar - Kite Alize - Baie des Sakalava - Diego Suarez
Kitesurf à Madagascar - Kite Alize - Baie des Sakalava - Diego Suarez
Kitesurf à Madagascar - Kite Alize - Baie des Sakalava - Diego Suarez
Kitesurf à Madagascar - Kite Alize - Baie des Sakalava - Diego Suarez
Kitesurf à Madagascar - Kite Alize - Baie des Sakalava - Diego Suarez
Kitesurf à Madagascar - Kite Alize - Baie des Sakalava - Diego Suarez
Kitesurf à Madagascar - Kite Alize - Baie des Sakalava - Diego Suarez
Kitesurf à Madagascar - Kite Alize - Baie des Sakalava - Diego Suarez
Kitesurf à Madagascar - Kite Alize - Baie des Sakalava - Diego Suarez
Kitesurf à Madagascar - Kite Alize - Baie des Sakalava - Diego Suarez
Kitesurf à Madagascar - Kite Alize - Baie des Sakalava - Diego Suarez
Kitesurf à Madagascar - Kite Alize - Baie des Sakalava - Diego Suarez
Kitesurf à Madagascar - Kite Alize - Baie des Sakalava - Diego Suarez
Kitesurf à Madagascar - Kite Alize - Baie des Sakalava - Diego Suarez
Kitesurf à Madagascar - Kite Alize - Baie des Sakalava - Diego Suarez
Kitesurf à Madagascar - Kite Alize - Baie des Sakalava - Diego Suarez
Kitesurf à Madagascar - Kite Alize - Baie des Sakalava - Diego Suarez
Kitesurf à Madagascar - Kite Alize - Baie des Sakalava - Diego Suarez

Contact :

Tel. +261 32 58 216 99

Kitealize@gmail.com

www.kitealize.com 

www.facebook.com/pages/Kite-Alizé

www.tripadvisor.fr/Kite-Alizé

Partager cet article

Repost0
Published by Laurent & toute l'équipe du Niaouly - dans Découvrir Madagascar
18 août 2017 5 18 /08 /août /2017 09:21

logo-madamoramora.jpg

Historique et mission

L’association « Madamoramora », dont le nom signifie petit à petit en malgache, a été créée en 2010 par sa présidente Marie Hutasse suite à un voyage à Madagascar. L’objectif de ses 60 adhérents en France et dans d’autres pays européens, est de soutenir et d’accompagner des projets malgaches en faveur de l’éducation, de la défense des droits de l’enfant et du respect de l’environnement. Madagascar présente  actuellement un taux de déscolarisation très élevé, des classes surchargées, un manque de formation des enseignants qui ne sont souvent pas rémunérés et ne disposent d’aucun matériel pédagogique.

Association Madamoramora - Madagascar
Association Madamoramora - Madagascar
Association Madamoramora - Madagascar
Association Madamoramora - Madagascar
Association Madamoramora - Madagascar
Association Madamoramora - Madagascar

Les actions de l’association sur le terrain

En se rendant au village de Manakanda à leur frais, les bénévoles ont identifié les besoins et établi des partenariats avec des personnes impliquées localement tel le porteur du projet LGA  en la personne de Justin, originaire de ce village et sa maman Justine qui vit sur place. Ainsi dès 2011, un projet de construction d’école a vu le jour.

La population locale s’est pleinement investie dans le projet, les jeunes ont fabriqué les 50 000 briques, réalisé le terrassement et réparé les ponts d’accès au village. Une entreprise locale a pris le relais pour finaliser la construction des bâtiments.

Trois classes ont été construites et 3 enseignants malgaches diplômés ont été recrutés pour assurer la rentrée pour 70 élèves dès octobre 2011. Actuellement, 81 élèves sont repartis en  4 classes  (CP1, CP2, CE et CM1). L’enseignement est dispensé selon le programme national malgache avec un apprentissage de l’expression française. Un partenariat avec la Fondation Orange Solidarité Madagascar a permis de meubler les 3 classes avec des tables et des bancs de fabrication locale et d’acheter les fournitures scolaires.

Pour inciter les enfants à venir à l’école, la cantine (ouverte en novembre 2011) est gratuite et leur assure un repas complet par jour. L’école a assuré également des visites médicales et des contrôles ophtalmologiques et une vingtaine d’enfants ont été appareillés de lunettes gratuitement grâce au concours d’Albine, Centre Zafimeny d’Antsirabé

En plus d’offrir l’école gratuite, Madamoramora offre des paquetages de vêtements pour chaque enfant, a construit un pôle artisanal pour les femmes, une maison des anciens et des jeunes, des latrines et des douches, a mis en place un potager et a planté des arbres fruitiers. Une bibliothèque a même été installée en 2014 grâce au concours d’une bénévole formatrice.

Madamoramora tournée vers l’avenir

L’association a comme projet l’ouverture prochaine d’une classe de CM2 afin de poursuivre la scolarisation des élèves actuels de l’école. Au-delà, Madamoramora souhaite assurer le suivi des élèves au collège voisin dont les moyens sont aussi très restreints et les aider à trouver un travail. L’objectif est de donner l’impulsion à la population et de faire en sorte que celle-ci soit actrice et responsable de son propre avenir. L’association soutient également la Mirian School à Ranomafana. Cette école primaire accueille une soixantaine d’élèves avec  un enseignement trilingue (malgache, français et anglais) assuré par des enseignants très impliqués. Les porteurs du projet, Claudia et Diamondra ont construit l’école eux-mêmes sur leur terrain.

Comment soutenir l’association et contribuer aux actions

Pour financer leurs projets, les bénévoles participent toute l’année à des expos-ventes, forums des associations, marchés de noël… Si vous souhaitez contribuer à l’action de Madamoramora, des pochons cousus main contenant des objets malgaches artisanaux fabriqués par les femmes du pôle artisanal sont en vente.

 

L’association est également à la recherche de bénévoles motivés prêts à s’impliquer activement, avec de nouvelles idées pour pérenniser les projets en cours et poursuivre son action d’accompagnement auprès de nouveaux projets Malgaches. Henriette Ralalasoa, Malgache a été élue représentante officielle de Madamoramora à Madagascar et assure ainsi le relais entre l’association et les porteurs de projet.

Madamoramora – 4 rue Sainte Beuve- Villa Roussillon 6 – 66750 ST CYPRIEN

mhutasse@hotmail.fr – Tél. (0033) 06 73 88 77 95

www.madamoramora.wordpress.com

Partager cet article

Repost0
Published by Laurent & toute l'équipe du Niaouly - dans Associations partenaires
15 juin 2017 4 15 /06 /juin /2017 09:02

La Genèse du projet « MADA TREKKING IMMERSION »

Au cours d’un séjour en 2010, Manu tombe amoureux de Madagascar, et décide trois années plus tard de s’y installer. Ce passionné de trekking a déjà parcouru de nombreux sentiers à travers le monde, et bouclé notamment un trek de 1073 kilomètres en quarante jours, seul, dans les forêts canadiennes. C’est donc tout naturellement qu’il met à votre disposition ses compétences et son expérience, et vous propose ses deux nouveaux circuits dans le sud-est malgache :

  • Le sentier des contrebandiers
  • Le circuit « immersion » dans la vie rurale malgache

Mada trekking immersion, installé à Manakara, propose également la location de moto, scooters et VTT aux normes européennes.

 

LE SENTIER DES CONTREBANDIERS (6 JOURS)

De tout temps, et de nos jours encore, les contrebandiers empruntent le chemin de Manakara à Ambalavao pour transporter le « toaka gasy », rhum local dont la distillation et la commercialisation sont prohibées et qui font pourtant partie intégrante de la vie, des rites et de la culture malgaches. Long d’une centaine de kilomètres, ce sentier suit le flanc des montagnes et traverse les plantations de café et les forêts de fruitiers, de bambous et de ravanala, «arbres du voyageurs» emblèmes de l’île. Cette randonnée de six jours vous plongera au cœur même de l’âme, de la culture, des traditions malgaches, et vous ouvrira les portes de maisons d’habitants, qui vous offriront un repas ou un bout de pré pour le bivouac. La marche, en compagnie d’un guide malgache assermenté, s’agrémente d’activités diverses telles que la visite d’une plantation (caneliers, vanille, poivriers, café, huile de palme, fruitiers,…), la baignade en rivière, la découverte de l’orpaillage, la soirée en musique autour du feu.

 

TARIFS du SENTIER DES CONTREBANDIERS
1 personne : 125 000 ariary par jour
2 à 5 personnes : 100 000 ariary par jour et par personne
A partir de 6 personnes : 90 000 ariary par jour et par personne

 

Trekking insolite à Madagascar - Mada Trekking Immersion
Trekking insolite à Madagascar - Mada Trekking Immersion
Trekking insolite à Madagascar - Mada Trekking Immersion
Trekking insolite à Madagascar - Mada Trekking Immersion
Trekking insolite à Madagascar - Mada Trekking Immersion
Trekking insolite à Madagascar - Mada Trekking Immersion
Trekking insolite à Madagascar - Mada Trekking Immersion
Trekking insolite à Madagascar - Mada Trekking Immersion
Trekking insolite à Madagascar - Mada Trekking Immersion
Trekking insolite à Madagascar - Mada Trekking Immersion
Trekking insolite à Madagascar - Mada Trekking Immersion
Trekking insolite à Madagascar - Mada Trekking Immersion
Trekking insolite à Madagascar - Mada Trekking Immersion
Trekking insolite à Madagascar - Mada Trekking Immersion
Trekking insolite à Madagascar - Mada Trekking Immersion
Trekking insolite à Madagascar - Mada Trekking Immersion
Trekking insolite à Madagascar - Mada Trekking Immersion
Trekking insolite à Madagascar - Mada Trekking Immersion
Trekking insolite à Madagascar - Mada Trekking Immersion

LE CIRCUIT « IMMERSION » (1 journée et demi)

Ce parcours de découverte de la vie rurale malgache s’adresse plus spécialement aux aventuriers au programme serré, mais néanmoins désireux de s’immerger dans la brousse profonde du sud-est malgache. Monsieur Claude nous acueille dans sa ferme située à une trentaine de kilomètres de Manakara, que l’on parcourt à vélo, ou en modulant taxi brousse ou train et randonnée pédestre (16 km). Visite de la plantation, baignade en rivière, et autres surprises nous seront réservées sur ce site tout simplement exceptionnel. Pour animer la soirée, le roi du clan vous fera l’honneur de jouer des chants traditionnels accompagné de sa kabosy, mandoline traditionnelle, autour d’un repas typiquement malgasy et d’un réconfortant feu de bois. Après la nuit en bivouac, le retour peut s’effectuer en pirogue, selon le nombre de participants.

 

TARIFS du CIRCUIT IMMERSION
2 à 4 personnes : 95 000 ariary par personne
(supplément de 10 000 ariary si retour en pirogue)
A partir de 5 personnes : 85 000 ariary par personne
Trekking insolite à Madagascar - Mada Trekking Immersion
Trekking insolite à Madagascar - Mada Trekking Immersion
Trekking insolite à Madagascar - Mada Trekking Immersion
Trekking insolite à Madagascar - Mada Trekking Immersion
Trekking insolite à Madagascar - Mada Trekking Immersion
Trekking insolite à Madagascar - Mada Trekking Immersion
Trekking insolite à Madagascar - Mada Trekking Immersion
Trekking insolite à Madagascar - Mada Trekking Immersion
Trekking insolite à Madagascar - Mada Trekking Immersion
Trekking insolite à Madagascar - Mada Trekking Immersion

LOCATION

Pour découvrir les environs de Manakara, vous ballader au rythme « mora mora » entre canal des Pangalanes et océan indien, aller déguster une « eau de coco » sur la plage ou vous baigner au « trou du commissaire », unique site protégé du courant et des requins, visiter l’étonnant site de l’Eden Sidi et ses lémuriens, ou pousser jusqu’à la campagne environnante, Manu vous propose ses deux-roues de qualité européenne, et vous offre ses services en cas de difficultés (crevaison, dépannage,…).

 
TARIFS de location
VTT :  28 000ar/jrs
Scooter : 45 000ar/jrs
Moto (permis voiture exigé) : 70 000 ar/jrs

 

 

Trekking insolite à Madagascar - Mada Trekking Immersion

Pour tout renseignement ou pour plus de détails sur les tarifs :

Contact :

madatrekkingimmersion@hotmail.com

 

Partager cet article

Repost0
Published by Laurent & toute l'équipe du Niaouly
19 mai 2017 5 19 /05 /mai /2017 15:52

Céline Comin vous invite à découvrir ses créations en aluminium, articles pour la décoration, ... mais également bijoux d'art, entièrement réalisés dans son atelier à Antananarivo.

Jardin Secret - Créations en Aluminium - Céline Comin
Jardin Secret - Créations en Aluminium - Céline Comin
Jardin Secret - Créations en Aluminium - Céline Comin
Jardin Secret - Créations en Aluminium - Céline Comin
Jardin Secret - Créations en Aluminium - Céline Comin
Jardin Secret - Créations en Aluminium - Céline Comin
Jardin Secret - Créations en Aluminium - Céline Comin
Jardin Secret - Créations en Aluminium - Céline Comin
Jardin Secret - Créations en Aluminium - Céline Comin
Jardin Secret - Créations en Aluminium - Céline Comin
Jardin Secret - Créations en Aluminium - Céline Comin
Jardin Secret - Créations en Aluminium - Céline Comin
Jardin Secret - Créations en Aluminium - Céline Comin

Possibilités de visiter l'atelier et le showroom d'autres jours dans la semaine, mais uniquement sur rendez-vous.

 

Contact :

 

Partager cet article

Repost0
Published by Laurent & toute l'équipe du Niaouly
2 janvier 2017 1 02 /01 /janvier /2017 11:07

 "Graines de Sable", est une école de brousse située à Ampasifoty, petit village sur la cote sud-ouest de Madagascar à 5 kilomètres à l'est d'Anakao.
Créée sur la demande des villageois, elle accueille une soixantaine d'enfants de 5 à 13 ans. 

Association une école pour Ampasifoty - Graines de sable

Son fonctionnement est assuré par une petite participation financière des parents et par l'association française : "Une école pour Ampasifoty".

 

Avec un don de 20 euros vous offrez une année de scolarité à un enfant.

 

Pour tous  renseignements consulter le site:

 http://www.ecole-ampasifoty.org 
tél. +261 32 709 46 48 ou +261 20 94 94 176

Association une école pour Ampasifoty - Graines de sable
Association une école pour Ampasifoty - Graines de sable
Association une école pour Ampasifoty - Graines de sable
Association une école pour Ampasifoty - Graines de sable
Association une école pour Ampasifoty - Graines de sable
Association une école pour Ampasifoty - Graines de sable
Association une école pour Ampasifoty - Graines de sable
Association une école pour Ampasifoty - Graines de sable
Association une école pour Ampasifoty - Graines de sable
Association une école pour Ampasifoty - Graines de sable
Association une école pour Ampasifoty - Graines de sable

Partager cet article

Repost0
Published by Laurent & toute l'équipe du Niaouly
5 septembre 2016 1 05 /09 /septembre /2016 09:12

Essai et récits interculturels - Loïc Hervouet

Préface de Michèle Rakotoson, postface d’Yvette Sylla, Photos portraits de Jean Kouchner

Voici un livre-métis, de réfl exion pour comprendre, et de conseils pour (bien) se comporter. Métis encore avec des histoires, toutes vraies, pour illustrer cet essai de compréhension interculturelle franco-malgache. La force des traditions, le poids des ancêtres, la pression familiale, le statut social, modèlent le Malgache de toutes conditions, de tout milieu de vie, jusque dans son métissage culturel obligé, sous la pression ancienne de la colonisation et celle, plus récente, de la mondialisation.

Comprendre les Malgaches ... Le livre de Loïc Hervouet

La misère, l’urbanisation sauvage, les complexes des élites, l’acculturation subie par les anciens, l’inculture forcée des jeunes, la corruption généralisée, la frustration des travailleurs pauvres, le délitement des coutumes et des rites, n’épargnent pas la culture malgache, toute pétrie de partage, de justice et de respect des anciens. Cette culture reste prégnante dans le monde rural, majoritaire, et dans le pays rêvé par les nationaux. S’en imprégner, c’est se donner une chance d’en découvrir encore plus, et, en récompense, de s’en trouver enrichi, au-delà même de ce qu’on imaginait.

 

Loïc Hervouet a travaillé comme journaliste au Courrier de Madagascar dans les années soixante, avant d’accomplir sa carrière en France, débuts à Europe 1, mitan en presse régionale, automne à la tête de l’Ecole supérieure de journalisme de Lille, épilogue comme médiateur de RFI, et prolongations à L’Année francophone internationale, ou dans des missions de l’OIF, ou de l’ONG Africamédias, à Madagascar . Il n’est pas peu fier d’avoir achevé en 2014 le tour intégral de ses côtes, en 4×4 de combat, entre Morondava et Majunga.

Michèle Rakotoson est écrivain, grand prix de la francophonie de l’Académie française.

Yvette Sylla est historienne, universitaire et ancienne ministre des Affaires étrangères. Jean Kouchner est journaliste, ancien directeur du Centre de formation des journalistes-Montpellier.

12 X 20 – 244 pages

 

 

Partager cet article

Repost0
Published by Laurent & toute l'équipe du Niaouly
7 février 2016 7 07 /02 /février /2016 08:26
Livres en langue malgacheLivres en langue malgache

Le don de livres à Madagascar

Le don de livres est un système pratiqué à Madagascar par des donateurs essentiellement français depuis une trentaine d'année.

Des associations se sont structurées en France pour collecter des livres auprès des bibliothèques, des écoles ou des particuliers et les envoyer à Madagascar pour renforcer des bibliothèques. Le principe part d'une bonne volonté mais à y regarder de près, il présente beaucoup de failles. Les livres ne sont généralement pas triés et beaucoup ne correspondent pas du tout aux besoins. Exemple, des manuels scolaires français qui ne correspondent pas au programme malgache. Des livres qui sont laissés dans des cartons car les bénéficiaires ne savent pas les utiliser ou qui n'ont tout simplement pas de meubles pour les ranger, des enfants qui ne lisent pas la langue française.

Livres en langue malgache
Livres en langue malgache
Livres en langue malgache
Livres en langue malgache
Livres en langue malgache
Livres en langue malgache
Livres en langue malgache
Livres en langue malgache
Livres en langue malgache
Livres en langue malgache
Livres en langue malgache
Livres en langue malgache

Une étude a été réalisée par Marie Michèle Razafintsalama entre 2003 et 2013 où on a pu mettre en lumière ce fléau.

Des tonnes de livres sont envoyés chaque année à Madagascar, sans concertation avec les bénéficiaires et gênent le développement de l'édition locale : 2.209 tonnes en 2008, 1.088 tonnes en 2009, 538 tonnes en 2010, 632 tonnes en 2011, 524 tonnes en 2012.

80% de la population malgache sont monolingues et ont donc besoin de lire dans leur langue.

Beaucoup d'enfants n'ont pas accès à la lecture et à leur culture à cause de cette situation.

Un plaidoyer internationale est lancé depuis 2007 en collaboration avec l'Alliance internationale des éditeurs indépendants pour alerter les associations sur le danger des dons non concertés et les inciter à acheter localement pour aider les enfants à lire dans leurs langues et aider au développement de l'édition locale.

 

Livres en langue malgache
Livres en langue malgache
Livres en langue malgache
Livres en langue malgache
Livres en langue malgache
Livres en langue malgache
Livres en langue malgache
Livres en langue malgache
Livres en langue malgache
Livres en langue malgache
Livres en langue malgache
Livres en langue malgache

Une cinquantaine d'associations ont été sensibilisés et il reste à sensibiliser les voyageurs qui emmènent des livres dans leurs valises.

Pour les aider à acquérir des livres lors de leurs séjours, la librairie Prediff qui fait aussi de l'édition pour enfants se propose de leur suggérer une liste de livres en fonction de ce qu'ils recherchent et de leurs fournir les livres dès leur arrivée pour qu'ils n'aient pas à se déplacer.

Pour toute information, écrire à prediff@prediff.mg, Gérante Marie Michèle Razafintsalama.

Pour voir les productions et les activités autour du livre menée par cette société, visitez le site www.prediff.mg.

 

Partager cet article

Repost0
Published by Laurent & toute l'équipe du Niaouly
18 novembre 2015 3 18 /11 /novembre /2015 07:53
Carnet de Voyage à Madagascar - Claire & Reno Marca

Avec beaucoup de retard, je viens de découvrir ce magnifique carnet de voyage réalisé par Claire et Reno Marca à l'occasion de leur voyage dans la grande île.

De leur un périple en pirogue, puis en goélette sur le canal du Mozambique, ... à leur découverte du sud de Madagascar, Claire et Reno décrive et illustre avec une sensibilité rare leurs émotions.

Auteurs et illustrateurs indépendants, ils travaillent en binôme pour l’édition et la presse de voyage (Grands Reportages, Trek magazine, VSD, Ushuaïa magazine, Terre Sauvage...), toujours soucieux de mettre en avant, à leur manière, la poésie et l’humanité d’un monde qu’ils estiment si souvent déprécié.

Carnet de Voyage à Madagascar - Claire & Reno Marca
Carnet de Voyage à Madagascar - Claire & Reno Marca

Ouvrage disponible à la FNAC :

Site Internet De Claire @ Reno MARCA

Partager cet article

Repost0
Published by Laurent & toute l'équipe du Niaouly
26 juin 2015 5 26 /06 /juin /2015 13:10

Pour la deuxième année consécutive, le projet de distribution d'un repas pour la fête de l'indépendance, aux plus démunis des quartiers d'Antaninarenina, Isoraka, Ambatonkanga, Ambatovinaky et Analakely, s'est tenu se jour sur l'esplanade d'Analakely, que M. le PDS nous a mis à disposition.

Ce projet initié par la Société COPS (Lionnel et son équipe) avec la collaboration de l'Hôtel Niaouly et l'aide du Fokontany d'Ambatovinaky, a recu la visite, cette année, de M. le Ministre de l'Energie et son épouse, venu nous rejoindre de très bonne heure, avant les manifestations officielles du 26 juin.

 

 

 

2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015

Ce projet est financé par les 2 sociétés, mais également par le personnel de ces dernières, et notamment des Cops qui à cette occasion font don de l'équivalent d'une journée de travail pour offrir ces repas.

 

Après un allumage laborieux des fatapera à 8h30, les marmites de riz et de viande ont enfin trouvé leur place sur le foyer.

Une partie de foot entre les Cops et les enfants s'est tenue en parrallèle.

 

2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015

Au total, dans la joie et la bonne humeur, plus de 250 repas ont été servis par les bénévoles à nos invités.

Notre petite manifestation a pris fin par un repas tous ensemble vers 14h30

Merci à tous nos invités et à leur magnifique sourire!

 

 

2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015
2ème édition d'un repas pour tous - 26 juin 2015

Un grand remerciement à tous ... et notamment :

- A M. Le Minsitre de l'Energie et des Hydrocarbures - M. Horace Gatien

- Au Président du Fokontany d'Ambatovinaky et à son équipe

- Au commissaire du 1er arrondissement et aux 2 policiers qui nous ont prêté main-forte

- A tsiry, Sahondry, Eric, Immédiat, Maxime, Tiana, Virgil, et à tous les autres anonymes qui nous ont aidés.

 

A l'année prochaine!!!!!

Partager cet article

Repost0
Published by Laurent & toute l'équipe du Niaouly
29 mai 2015 5 29 /05 /mai /2015 11:22

La galerie d'art "les goyaviers" à Antananarivo, exposent de très nombreux produits issus du projet Tsara, projet soutenu par le PNUD et l'ONUD afin de soutenir et promouvoir la créativité à Madagascar.

 

Le Projet  TSARA

Tsara, artisanat contemporain,  un projet né de l’initiative conjointe entre le PNUD et l’ONUDI (Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel)  est destiné à soutenir l’artisanat de Madagascar en améliorant les revenus des artisans malgaches, issus des zones rurales reculées et des quartiers défavorisés d'Antananarivo. Il offre une approche novatrice pour la revitalisation de l’industrie créative et se propose de renforcer l'image de l’intégration des artisans  Malagasy venant de divers horizons car il associe les artisans de plusieurs régions et de différentes conditions socio-économiques.

Galerie d'art "les Goyaviers"
Galerie d'art "les Goyaviers"
Galerie d'art "les Goyaviers"
Galerie d'art "les Goyaviers"
Galerie d'art "les Goyaviers"
Galerie d'art "les Goyaviers"
Galerie d'art "les Goyaviers"

Outre les femmes de Farafangana qui tressent du pengy ou rafia, les artisans de Dieudonné Razafinjatovo, à Ambohimanambola qui exécutent de la dentelle de métal sur des tôles recyclées et les artisans du quartier de 67 ha qui soudent les structures et tissent des plastiques ont aussi bénéficié des connaissances du designer concepteur Italien, Giulio Vinaccia. Celui-ci a été invité par l’ONUDI pour aider les artisans malgaches à conforter leurs revenus en se démarquant des produits artisanaux actuels, soit déjà bien implantés sur les marchés, soit en manque de distribution, pour créer la "collection Tsara". Une collection de meubles et d’accessoires de mode destinés aux hôtels de l'océan Indien et aux marchés européens 

 

A ceux-ci s’ajoutent de nombreuses Petites et Moyennes Entreprises (PME) d’Antananarivo déjà actives dans la production de sacs. De nombreux artisans et PME sont encore sur la liste d’attente et pourront bénéficier de la suite du projet qui devrait ainsi créer de nouveaux articles pour étendre la collection et consolider son marché et  mettre sa production à l’échelle.

 

« Qualité, perfection et sérieux dans le travail, tels sont les maîtres mots  que j’ai retenu de notre formation. Nos produits sont maintenant compétitifs tant  sur le marché local qu’international. Nous travaillons dur pour que nos produits s’orientent vers le semi industriel, ceci va permettre de créer plus d’emplois pour les personnes défavorisées » indique Dieudonné.

 

Après seulement 8 mois d’activités, le projet a permis à 300 artisans de créer de nouveaux produits de qualité. Ayant reçu une formation pratique sur les techniques d’exécution, ils sont maintenant capables de lancer une production et de répondre au marché international. Un contrat avec Air Madagascar a été signé pour l’achat de produits pour le business louange et la classe affaire.

 

 

 

Galerie d'art "les Goyaviers"
Galerie d'art "les Goyaviers"
Galerie d'art "les Goyaviers"

« Je suis fier de tout ce que nous faisons, ce travail a permis non seulement de nous mettre en valeur mais aussi de nous garantir un avenir radieux. Les gens viendront nous voir dans notre quartier défavorisé qu’est le 67ha, pour acheter nos produits, tout ceci grâce au PNUD et l’ONUDI  qui ont réalisé mon rêve»  s’exprime Andrianarison Karl Fabrice, ancien soudeur, devenu aujourd’hui fabriquant de chaises.

 

Pour assurer la pérennité de l’initiative, il a été nécessaire d’intégrer les artisanes du village de Farafangana dans une chaîne de valeur nationale, afin de combiner leur savoir-faire avec d’autres ateliers à Antananarivo capables de rester connectés aux marchés.

« Nous sommes heureux que nos produits de la collection  soient dévoilés au public dans un endroit sacré, symbolique, ceci présage un bon avenir pour nos produits »  conclu Dieudonné.

 

 

Nirina SEURIN a connu ses premiers contacts avec l'univers des arts et des artistes, en travaillant avec le service des expositions à la Bibliothèque nationale de ¨Paris. Ses premières expériences comprennent également la création de sa propre société" de décoration intérieure et d'ameublement, le Caprice d’Ecosse, à Glasgow, à l'origine d'une exposition au salon  « I Am Textile », à Francfort (Allemagne).

De retour au pays  au milieu de l'année 1990, cette épouse de diplomate Français a poursuivi sa quête de la beauté artistique des tableaux haïtiens-en assurant décoration intérieur pour particuliers. Sa clientèle est composée de familles notables issues de la haute sphère Tananarivienne. Soucieuse de promouvoir les belles images représentatives de Madagascar à travers le monde, elle a eu l'initiative d'aligner les œuvres du maître malgache de la peinture, dans les salons VIP de la société ADEMA. Accrochage permanent ouvert à tous les étrangers en visite au pays, aussi bien qu'à tous les citoyens locaux.

 

 

Galerie d'art "les Goyaviers"
Galerie d'art "les Goyaviers"

Au fil des années, elle a ouvert deux boutiques orientées dans la vente et la promotion des œuvres et objets d'arts, dont "l’art, objets et cadeaux"(immeuble Jacaranda) et la galerie "Les Goyaviers», toutes les deux sises à Ambatonakanga.Un amour de soutient inconditionnel de l'art malgache, elle continue encore de promouvoir et de se lancer les magnifiques créations de différents artistes.

A travers les expositions dans plusieurs hauts lieux de la capitale, Nirina Seurin s'est engagée activement dans la promotion de plusieurs peintres et artisans malgaches, des maîtres comme Chan, Léon Fulgence, des jeunes talents tels que Délice, feu Narindra Rakotomavo, Herizo Razafimbelo etc........

Galerie d'art "les Goyaviers"
Galerie d'art "les Goyaviers"

Contact :

Galerie "Les Goyaviers"

Immeuble Jacaranda - Ambatonakanga - à 200m en contrebas de l'hôtel Niaouly

00 261 20 22 627 50

00 261 32 07 843 90

 

Partager cet article

Repost0
Published by Laurent & toute l'équipe du Niaouly
18 mai 2015 1 18 /05 /mai /2015 14:43
La Galerie d'Art d'Isoraka, à Antananarivo

La galerie d'art d'Isoraka est une galerie d'exposition/vente de meubles de style et d'époque, de Madagascar et d'Orient, à Isoraka.

 

 

La Galerie d'Art d'Isoraka, à Antananarivo
La Galerie d'Art d'Isoraka, à Antananarivo
La Galerie d'Art d'Isoraka, à Antananarivo
La Galerie d'Art d'Isoraka, à Antananarivo
La Galerie d'Art d'Isoraka, à Antananarivo
La Galerie d'Art d'Isoraka, à Antananarivo
La Galerie d'Art d'Isoraka, à Antananarivo

Vous pourrez admirer de nombreuses pièces anciennes et notamment des pièces exceptionnelles malgaches.

La galerie comporte en son sein un superbe salon de thé.

 

Contact :

En face de la maison de la Réunion d'Isoraka

00 261 32 83 358 14   

Partager cet article

Repost0
Published by Laurent & toute l'équipe du Niaouly
5 mai 2015 2 05 /05 /mai /2015 14:54
L'incroyable histoire des esclaves malgaches oubliés ...

L'île des Sables, un îlot perdu au milieu de l'océan Indien dont la terre la plus proche est à 500 kilomètres de là... À la fin du XVIIIe siècle, un navire y fait naufrage avec à son bord une "cargaison" d'esclaves malgaches. Les survivants construisent alors une embarcation de fortune. Seul l'équipage blanc peut y trouver place, abandonnant derrière lui une soixantaine d'esclaves.

L'incroyable histoire des esclaves malgaches oubliés ...
L'incroyable histoire des esclaves malgaches oubliés ...
L'incroyable histoire des esclaves malgaches oubliés ...
L'incroyable histoire des esclaves malgaches oubliés ...
L'incroyable histoire des esclaves malgaches oubliés ...
L'incroyable histoire des esclaves malgaches oubliés ...

Les rescapés vont survivre sur ce bout de caillou traversé par les tempêtes. Ce n'est que le 29 novembre 1776, quinze ans après le naufrage, que le chevalier de Tromelin récupérera les huit esclaves survivants : sept femmes et un enfant de huit mois.

Une fois connu en métropole, ce "fait divers" sera dénoncé par Condorcet et les abolitionnistes, à l'orée de la Révolution française.


 

 

 

 

 

L'incroyable histoire des esclaves malgaches oubliés ...
L'incroyable histoire des esclaves malgaches oubliés ...
L'incroyable histoire des esclaves malgaches oubliés ...

 

Max Guérout, ancien officier de marine, créateur du Groupe de recherche en archéologie navale (GRAN), a monté plusieurs expéditions sous le patronage de l'UNESCO pour retrouver les traces du séjour des naufragés. Ses découvertes démontrent une fois de plus la capacité humaine à s'adapter et à survivre, en dépit de tout.

L'archéologue a invité le dessinateur à les rejoindre lors d'une expédition d'un mois sur Tromelin. De là est né ce livre : une bande dessinée qui entremêle le récit "à hauteur humaine" (on "voit" l'histoire du point de vue d'une jeune esclave, l'une des survivantes sauvées par le chevalier de Tromelin) avec le journal de bord d'une mission archéologique sur un îlot perdu de l'océan Indien. Après le succès international de Marzi, Sylvain Savoia offre à nouveau aux lecteurs une magnifique leçon d'humanité.

L'incroyable histoire des esclaves malgaches oubliés ...

 

Bande dessinée en vente sur Internet  - 20,5€ - 120 pages

 

mais aussi le livre : Tromelin : l'île aux esclaves oubliés - 18,05€

 

Partager cet article

Repost0
Published by Laurent & toute l'équipe du Niaouly
21 mars 2015 6 21 /03 /mars /2015 09:43

Je partage avec vous ce superbe documentaire sur Madagascar de 2015, réalisé par Pierre BROUWERS et Yves BRUNEAU.

Partager cet article

Repost0
Published by Laurent & toute l'équipe du Niaouly
19 mars 2015 4 19 /03 /mars /2015 18:41

Partager cet article

Repost0
Published by Laurent & toute l'équipe du Niaouly