Présentation

  • : Blog de l'hôtel Niaouly à Antananarivo Madagascar
  • Blog de l'hôtel Niaouly à Antananarivo Madagascar
  • : Le blog de l'hôtel Niaouly vous permet d'accéder à de nombreux renseignements sur Madagascar afin de préparer au mieux votre voyage : conseils, bons plans hôtel, sites à découvrir, ...
  • Contact

Sommaire du Blog

Informations sur l'hôtel Niaouly

Chauffeur / Guide pour Madagascar

Backpacker à Madagascar

19 mars 2013 2 19 /03 /mars /2013 19:08

 Présentation non exhaustive du travail de marqueterie

 

marqueterie FemmeLa marqueterie est un décor réalisé avec des placages de bois le plus souvent , découpés suivant un dessin et collés sur un support (meuble, boiserie, ou tableau). Les images ainsi obtenues peuvent être géométriques (on parle alors de frisage), figuratives ou abstraites. Par extension, ce terme désigne la technique et le métier qui réalisent ce décor spécifique.

 

À l'origine de la marqueterie, il y a l'incrustation. Pratiquée dans la décoration d'objets en bois depuis le début de l' antiquité égyptienne, cette technique consiste à creuser le bois pour y placer des morceaux d'une autre matière os, corne, voire ivoire,  pâte de verre , pierre, galuchat ou de bois d'une essence différente. Cette technique décorative fut très utilisée ( parfois sur le mobilier de personnes moins aisées, les incrustations sont peintes en t rompe-l'œil) et s'est vite diffusée dans tout le monde antique. Quoiqu'utilisée ponctuellement, l'incrustation ne survivra pas à l'empire romain.

 

C'est au XIVe siècle que les Italiens réutilisent cette technique pour orner le mobilier. La marqueterie atteint son apogée aux XVIIe et XVIIIe siècles sous les styles  Louis XIII , Louis XIV  et Louis XV notamment. Ensuite la marqueterie est délaissée au  XIXe_siècle et  utilisée principalement en frisage La fin du XIXe siècle voit renaître cet art pour magnifier formes naturelles et torturées de l' Art nouveau.

 

Détail marqueterie FemmeAu XVIIe siècle la marqueterie s'est répandue dans toute l'Europe. La marqueterie se perfectionne en  France, avec André-Charles Boulle, maître ébéniste qui développa une technique existante la Tarsia a incastro qui révolutionna la pratique de la marqueterie. Dans cette méthode, tous les placages sont superposés dans un paquet. Ensuite, vient le découpage de chaque forme à la scie à chantourner" dite bocfil ou au « chevalet de marqueteur » qui possède une lame très fine . On obtient ainsi , lors du montage, le plaquage clair qui s'incruste dans le bois foncé et vice-versa.

 

Les Marqueteries de Dominique Masseron
Les Marqueteries de Dominique Masseron
Les Marqueteries de Dominique Masseron
Les Marqueteries de Dominique Masseron
Les Marqueteries de Dominique Masseron
Les Marqueteries de Dominique Masseron
Les Marqueteries de Dominique Masseron
Les Marqueteries de Dominique Masseron
Les Marqueteries de Dominique Masseron
Les Marqueteries de Dominique Masseron

Essentiellement utilisé par les maîtres ébénistes , la marqueterie n'a connue que peu d'utilisation par les artistes picturaux et les tableaux en marqueterie restent très marginaux au regard des réalisations en ébénisterie. Ce n'est que tout récemment que sous l'impulsion de Georges Vriz (marqueteur français contemporain) que la marqueterie tend à se démarquer d'une discipline figée dans des critères techniques passéistes pour laisser , à l'instar des autres disciplines picturales ,  «  sa place au rêve « en superposant non pas seulement plusieurs placages de bois mais plusieurs tableaux organisés , que l'on ponce alors finement à chaque nouvelle superposition pour en supprimer ou à tout le moins en estomper le trait des différents dessins 

 

De part les contraintes du bois comparativement à la peinture ou à la sculpture qui permet éventuellement de revenir sur le traitement d'un tableau , la démarche du marqueteur , quelque en soit le caractère artistique revendiqué ou que l'on voudra bien lui reconnaître  , néccessite donc après une épure sur papier et la mise en couleur de cette épure , de sélectionner les essences et les feuilles de bois qui , par leurs particularités , lui permettront , plus que de reproduire avec exactitude les couleurs de l'oeuvre sur papier , de restituer l'émotion et qu'il se propose de transcrire sur le tableau en cours de réalisation . Une fois le travail de découpe achevé , les tableaux sont collés sur un support , poncé et boucheporré avec soin et vernis au tampon ou ciré dans la grande tradition des maîtres ébénistes

 

Les ouvrages que nous vous présentons sont tous réalisés avec les couleurs naturelles des bois de la « grande île «  et principalement des bois de couleur de la fôret «  zafimaniry « situé à l'est d'Ambositra ; découpé artisanalement avec des scies bocfil mécaniques , ils sont cirés à la cire d'abeille vierge , leur entretien ne nécessitant alors que les soins de «  recirage «  apportés périodiquement ( 2 à 3 fois par an ) aux pièces de mobilier ou autre éléments de décoration en bois ciré.

 

"Et quand l'ombre devient pénombre,

L'oeil reste vif et le geste précis.

Telle l'agitation d'ailes de papillons

Agiles les doigts s'affairent dans un vol léger

Dans la case un air de musique Gasy accompagne l'obstination des mains

Subtil, silencieux, le voyage inconnu de la forêt s'accomplit,

Un instant d'éternité"

 

A. BRUGUIER - "Bibi" - Ambositra Avril 2013

Les Marqueteries de Dominique Masseron
Les Marqueteries de Dominique Masseron
Les Marqueteries de Dominique Masseron
Les Marqueteries de Dominique Masseron
Les Marqueteries de Dominique Masseron
Les Marqueteries de Dominique Masseron
Les Marqueteries de Dominique Masseron
Les Marqueteries de Dominique Masseron

L'interview de Dominique Masseron par Eve & Matthieu Gaillard - sur le blog : "J'ai une ouverture"

 

Contact :

00 261 34 43 408 14

do.masseron@yahoo.fr

http://tableaudebois.com/

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurent & toute l'équipe du Niaouly - dans Shopping à Tana
commenter cet article

commentaires

Marine 04/04/2013 08:52

Les Malgaches sont connus pour leur talent dans les marqueteries de bois. D’ailleurs Madagascar est reconnu pour sa richesse naturelle puisqu’on retrouve dans sa flore plusieurs variétés d’arbres
du palissandre, du bois de rose, du pin …et c’est vraiment dommage qu’on n’ait pas pu regarder tous vos photos, j’aurais tant aimé admirer votre travail.